Les causes de la calvitie et de la perte de cheveux

la calvitie masculine
Les stades de la calvitie selon la classification de Norwood-Hamilton
août 1, 2016
Greffe de cheveux
Chute de cheveux, calvitie : quelles solutions ?
août 1, 2016
Une racine génétique

Plusieurs investigations scientifiques ont été menées à propos de la calvitie. Elles ont révélé que les causes principales à l’origine de la chute de cheveux sont d’ordre génétique. L’excès d’hormones mâle joue dans le sens d’un vieillissement précoce du cuir chevelu. Toutefois, les principes de vie, comme le stress et l’alimentation trop grasse, ont une contribution non négligeable.

Pourquoi sommes-nous victimes de la calvitie ?

Une large proportion d’hommes et de femmes est frappée par la calvitie. Elle survient le plus souvent à une période précoce de l’âge adulte, entre 25 et 35 ans. D’où vient que certains hommes jouissent d’une chevelure saine  et abondante, alors que d’autres sont privés de cet atout naturel en perdant tout ou partie de leurs cheveux ? Quel est le facteur hostile qui a pu déclencher les signes avant-coureurs de la calvitie ?  Une question de bien-être, de travail ou d’habitude nutritionnelle ? Cet article vient à propos, pour vous expliquer les causes potentielles de la chute de cheveux.

Une racine génétique

Tout d’abord, la calvitie est un phénomène biologique qui peut arriver à n’importe quelle personne. Il ne faut pas vous tenir responsable de ce qui vous arrive, si vous êtes certains d’avoir pondéré vos efforts de travail et évité les mauvais aliments. La perte de cheveux est imputable au patrimoine génétique. Lorsque les hormones males sont présentes en excès dans le sang, ils stimulent le cycle de régénération des cheveux. Sous l’action des adénomes, les cellules capillaires font repousser abondamment le cuir chevelu mais au bout de quelques années, elles seront inactives. D’où la perte de cheveux, qui est un mal héréditaire. Ainsi, une personne dont les parents sont victimes de calvitie, est prédisposée à voir son front ou son crâne  dégarni.

La mauvaise alimentation

Le favus est également lié aux déficiences alimentaires et à la suralimentation. Il faut revoir vos régimes nutritionnels, si vous ne tenez pas à ce que votre front ou votre tempe soit éclairci. Les aliments de nature protéique, comme les viandes, les œufs ou les poissons, et les fournisseurs de vitamine ont la propriété de revigorer les cheveux, pour qu’ils retrouvent leur vitalité et leur fraîcheur naturelle. Evitez les aliments sucrés ou excessivement gras, puisque l’excès de cholestérol accentue les troubles capillaires.

Le stress, déterminant majeur de la calvitie

La troisième cause de la calvitie est le stress, qui déclenche des réactions chimiques susceptibles de contrarier la repousse des cheveux. Il y a lieu de distinguer l’effluve pélogène qui interrompt la régénération du cuir chevelu par suite des maladies corollaires du stress et l’alopécie aigüe généralisée qui développe une inflammation bénigne des follicules capillaires à laquelle l’organisme réagit en arrêtant la fabrication de cheveux.